5 Meilleurs Lectures De Soheil Ayari

L'explication de maternité édition Les questions en entretien de nietzsche

L'effluve électrique apparaît comme au potentiel négatif sur le fil (négatif des couronnes, et à positif (positif des couronnes, ainsi qu'à l'effort variable entre le fil et le cylindre. À l'augmentation de l'effort entre le fil et le cylindre grandit le courant dans l'effluve électrique. Augmente de plus l'épaisseur de la couche brillant de la couronne.

Les expériences de James Franka et Goustava du hertz. Le gaz étudié à la pression de l'ordre de 0,1 - 0,01 mm.. Est introduit dans le tube en verre, qui est pompé d'abord jusqu'à un haut vide (pour l'éloignement d'autres. Le tube a la cathode, le filet et le collecteur des ions. Sur le filet est donné positif (relativement mesurer la cathode le potentiel, que l'on peut changer à l'aide du diviseur de l'effort et avec le voltmètre. Sur le collecteur des ions s'impose le potentiel négatif, sur 0,5 - 1,0 À, que le potentiel de la cathode. Cette petite différence des potentiels se photographie du diviseur de l'effort, la fin positive de qui est jointe à la cathode.

À une assez de grande tension du champ (près de 3 MV/m) entre les électrodes il y a une étincelle électrique ayant l'air du canal brillant vivement tortueux, joignant les deux électrodes. Le gaz près de l'étincelle se chauffe jusqu'à la température élevée et s'élargit soudain, paternel apparaissent les ondes sonores, et nous entendons le craquement caractéristique.

Cependant, en soumettant au gaz aux diverses influences extérieures, on peut provoquer dans lui la conductibilité électrique. Ainsi, par exemple, en plaçant près de l'électromètre chargé la flamme du bec, on peut voir que la charge de l'électromètre diminue vite. Nous avons communiqué au gaz la conductibilité électrique, en créant dans lui la température élevée. Si au lieu de la flamme du bec nous avons placé près de l'électromètre la source lumineuse convenante, nous observerions aussi la fuite des charges de l'électromètre.

En donnant le courant à la chaîne extérieure, l'accumulateur se décharge, les procès passent dans lui dans l'ordre inverse. En fin les deux plaques se trouvent les couches couvertes identiques du sulfate du plomb, et.. . De l'accumulateur baisse jusqu'au zéro.

L'électron libre 1 à avec la molécule neutre la désagrège sur l'électron 2 et l'ion libre positif. Les électrons 1 et 2 à ultérieur avec les molécules neutres les désagrège de nouveau sur les électrons 3 4 et les ions libres positifs, etc.

La méthode du Franc et le hertz n'est pas la seule méthode de la mesure de l'énergie de l'ionisation. Elle peut être aussi définie de l'étude des spectres de la luminescence des gaz raréfiés et les vapeurs, et en outre avec l'exactitude assez grande. Les significations de l'énergie de l'ionisation, trouvé selon les spectres, coïncident bien avec ses significations définies par la méthode des coups électroniques.

Gaz dans l'état naturel ne passent pas l'électricité. Si placer dans l'air sec atmosphérique le corps bien isolé chargé, par exemple l'électromètre chargé avec une bonne isolation, la charge de l'électromètre reste longtemps pratiquement invariable.

Il est confortable d'observer l'effluve électrique à l'hypotension du gaz. Si vers les électrodes soudées au tube en verre en la longueur 30-50 cm, mettre l'effort constant à quelques l'ampère et puis graduellement pomper l'air du tube, on observe le phénomène suivant : à la pression atmosphérique l'effort mis ne suffit pas pour le claquage électrique du gaz et le tube reste sombre. À la réduction de la pression du gaz à un certain moment dans le tube apparaît la catégorie ayant l'air du cordon brillant. À la réduction ultérieure de la pression ce cordon s'élargit et remplit toute la section du tube.

La catégorie qui a reçu un tel nom est observée à de relativement hautes pressions des gaz dans le champ fortement hétérogène. Pour la réception de la non homogénéité considérable en sarclant les électrodes doivent avoir la surface très inégale, c'est-à-dire, un - très grand, l'autre - très petit.

L'effluve électrique apparaît non seulement a traîné à côté, mais aussi à côté de n'importe quels conducteurs avec une petite surface. La couronne apparaît aussi dans la nature sous l'influence du champ électrique atmosphérique et apparaît sur les sommets de l'arbre, les mâts de navire etc.

Nous examinerons ce phénomène à l'exemple de la lampe. À la lampe on soude le conducteur métallique selon lui on manque le courant électrique, le conducteur se chauffe et de lui partent les électrons. Il y a un procès inverse – les électrons reviennent au conducteur – le procès.